Projets

Eco-Village
Projet Urbain pour un nouvel eco-village // Montreal du Gers, FR // Concours 2006
  • L'éco-village de Montréal du Gers
    Le projet pour Montréal du Gers est une étude pour l'installation d'un éco-village dans la région Aquitaine. Il doit permettre le développement d'un village de vacances basse énergie, répondant aux critères de développement durable et de respect de l'environnement tout en restant dans un budget serré. En lisière du hameau d'Arquizan, l'éco-village propose des maisons de vacances à l'achat et à la location, des commerces et installations sportives et culturelles.
  • Un Urbanisme Bio Climatique
    La disposition des pleins et des vides du projet résultent de la volonté d’exploiter et d’optimiser les situations microclimatiques autour des bâtiments. Deux aspects font l’objet d’une attention particulière.

    La circulation de l’air dans le site
    L’air frais est collecté sous les arbres plantés dans les couloirs paysagés, puis redistribué vers les bâtiment en été. En hiver, l’orientation permet au bâtiment de profiter de l’ensoleillement et s’adapte à la topographie pour protéger du vent.

    L’eau
    La collecte des eaux de ruissellement permet d’irriguer les espaces verts mais également de rafraîchir et d’humidifier l’air qui circule.

  • Les phases de développement, la circulation
    Le projet s’appuie sur l’idée d’un urbanisme intégratif et évolutif.
    INTÉGRATIF, en prenant en compte la structure existante du village ainsi que ses données paysagères. La consolidation des espaces publics villageois et du réseau viaire existant ainsi que les relations visuelles, la topographie, l’orientation et le respect des grandes lignes paysagères sont les points d’ancrage de l’éco-village.
    ÉVOLUTIF, en permettant une implantation phasée et une densité adaptée aux contraintes économiques du projet. Organisés autour d’un noyau offrant l’infrastructure et les services nécessaires à son fonctionnement (accueil, commerces, piscine, espace collectifs et d’activités), des vides paysagers articulent différents ensembles d’habitations. Ces espaces libres sont également des réservoirs fonciers et permettent d’articuler d’éventuelles extensions de l’éco-village.
  • 2ème et 3ème phase de développement
  • Coupe de principe, 1
  • Coupe de principe 2: Les Habitations
    Résolument contemporaine, l'architecture de l'éco-village associe innovation et respect de l'environnement. Le projet s'articule autour de trois principes.
    1. L'ÉCHELLE. L'éco-village associe structures collectives et individuelles. Les constructions s'adaptent à la topographie du terrain et sont de hauteur similaire à celles du hameau.
    2. LA VARIABILITÉ SPATIALE ET CONSTRUCTIVE. Des dispositifs spatiaux - panneaux coulissants, seuils et espaces entre-deux - permettent de diviser ou de rassembler des logements rapidement et à moindre coût.
  • Les critères de choix des matériaux prennent en compte leur capacité isolante, leur aptitude à se patiner en vieillissant, leur compatibilité régionale mais aussi la force évocatrice qu’ils dégagent, afin de favoriser l’identification des habitants au village et à son concept écologique. Les matériaux employés sont le bois, la pierre du pays, mais également des matériaux à forte inertie thermique. Les principes de bioclimatique urbaine sont repris à l’échelle de la maison. La circulation de l’air, l’orientation et la mise en place d’espaces extérieurs pouvant être selon la saison protégés du vent ou du soleil, permettent – en association aux choix des matériaux - une stabilité thérmique des habitations.


M.O.: DIII // Programme: 180 maisons et appartements, Centre sportif avec piscine, magasins, station bio-gas // Services: Masterplan